Étiquettes

Lecture proposée : Philippiens 2.1-5 

Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.
Philippiens 2.3  

LA VERTU LA PLUS NECESSAIRE

        L’humilité n’est certainement pas la vertu la plus courante. Mais peut-être est-ce la plus nécessaire. Jésus ne s’est expressément réclamé que des ces deux vertus : l’humilité et la douceur !

L’orgueil nous est chevillé au cœur. Il se niche jusque dans l’apparente humilité.

Quelqu’un se confessait du péché d’orgueil. Son confesseur le reprit, disant : « Ce n’est pas un péché, mon frère, c’est une erreur. » Sans doute est-il vrai que si nous étions lucides, nous saurions que nous n’avons nulle raison de nous vanter, de nous enorgueillir. Nous sommes tous si misérables et petits par nous-mêmes. Une erreur de nous croire quelque chose, donc, sans contredit… mais, que le confesseur me pardonne , tout aussi certainement un péché, si tant est que le péché est ce qui va à l’encontre du souhait de Dieu.

Or, non seulement notre Maître nous demande l’humilité, mais il en a donné l’exemple suprême dans l’abaissement le plus profond en Jésus. Avoir les sentiments qui étaient en Lui ! Quel programme !

Pratiquement, cela ne signifie pas que je ferai ‘comme si’ les autres m’étaient supérieurs ─ attitude dont je serais encore capable de me vanter ─, mais que je demanderai à Dieu la lucidité qui m’en convaincra. Tout mon comportement dans la famille, l’église ou le monde, en sera transformé et je serai réellement le disciple de celui qui était avant tout doux et humble de cœur (Matthieu 11.19).