Étiquettes

Lecture proposée: Hébreux 11.23-26

Moïse était un homme fort patient, plus qu’aucun homme sur la face de la terre.   
Nombres 12.3

PATIENCE

Ah ! que ne peut-on en dire autant de moi ! Je suis bien loin du compte !

Jacques fait découler la patience de la mise à l’épreuve de notre foi1. Cette épreuve de la foi a dû ne pas  manquer à Moïse ! En effet, il n’a cessé de se heurter aux exigences du peuple de Dieu : à ses récriminations, incrédulités, accusations sans fondement. De plus, il devait s’attendre à l’Eternel pour l’impossible : croire que des plaies adviendraient à sa parole, que le Pharaon entêté laisserait finalement aller ses esclaves, que la mer pouvait s’ouvrir, l’eau sortir d’un rocher sec, le ciel donner assez de viande pour plus d’un million de personnes, que le peuple pût marcher 40 ans dans un désert sans que s’usent les vêtements ou s’enflent les pieds ! Oui, sa foi n’a guère cessé d’être testée.

Mais n’y a-t-il pas une autre source à la patience de Moïse ? Oui. Il vivait dans la proximité étroite de son Dieu. L’Eternel parlait avec lui face à face2. Il était le principal témoin de la patience de Dieu. Il passait tant de temps avec Lui que son visage en rayonnait3.

Nous essayons probablement tous d’être patients. Et cela marche… jusqu’à la première contrariété, au premier agacement ! N’oublions pas que cela ne s’apprend qu’à travers l’affliction4 et à l’école journalière du Christ, modèle par excellence.

 

_________________________________________________
1.
1.3 ;   2. Ex 33.11 ;   3. Ex 34.29 ;   4. Ro 5.3